Droit immobilier : consulter gratuitement un avocat

Droit immobilier

Le montant des honoraires réclamés par les avocats est souvent élevé et tout le monde n’est pas en mesure de s’en acquitter. La question se pose souvent s’il n’existe pas un moyen de bénéficier d’un avocat sans avoir à le payer. Zoom sur ce point dans les lignes qui suivent.

Le coût d’un avocat

Un avocat est payé en fonction du travail qu’il a accompli, mais en général, sa rémunération se divise en deux parties que sont les honoraires et les émoluments. Alors que les honoraires constituent la partie libre de la rémunération, les émoluments sont fixes. Le montant des honoraires est convenu à l’avance avec le client et les émoluments dépendent des interventions que le juriste a effectuées devant le tribunal. En effet, la loi oblige les avocats à conclure une convention d’honoraires avec leurs clients avant de lancer une quelconque procédure en justice.

Trouver un avocat gratuit

Même si un avocat devra toujours être payé par la personne qui fait appel à ses services, il existe des cas qui permettent de demander des conseils gratuits à un avocat. Pour savoir ce qu’il en est, des permanences publiques sont parfois installées auprès des organismes et des institutions. Une personne en difficulté peut ainsi se rendre auprès des maisons de justice et du droit ainsi que des centres départementaux d’accès au droit ou CDAD. En outre, certaines mairies et tribunaux ont aussi des permanences pour orienter les gens vers les juristes qui pourraient éventuellement les aider. Il faut préciser que les permanences ne remplacent pas les vrais avocats puisqu’ils ne peuvent pas représenter devant la justice. Elles servent en tant que service d’orientation et d’assistance, lequel est assuré par des juristes.

L’aide juridictionnelle

Lorsque le client n’a pas les moyens pour payer la rémunération de son avocat, il devra demander une aide juridictionnelle. Il devra alors justifier sa faible revenue. Le taux horaire d’un avocat peut varier de 100 à 1000 euros, en fonction de son expérience et de sa renommée. Dans tous les cas, un client qui ne dispose pas d’assez d’argent pour payer un avocat devra effectuer une demande d’aide juridictionnelle. C’est à l’avocat qu’il aura choisi d’effectuer les démarches pour qu’il bénéficie de cette aide. Cela ne signifie pas pour autant qu’il aura consulté un avocat gratuitement. La rémunération du juriste ne sera pas réglée par lui-même, mais par l’État. Ce dernier peut prendre en charge partiellement ou totalement les frais de justice et les honoraires.