Achat immobilier à Toulouse : faut-il privilégier le neuf ou l’ancien en 2020 ?

Achat immobilier à Toulouse

Appréciée par son dynamisme et son climat agréable, la ville rose séduit chaque année de nouveaux propriétaires immobiliers. Mais que faut-il préférer lorsque l’on veut investir dans la pierre à Toulouse, le neuf ou l’ancien ? Quelle solution comporte le plus d’avantages ? Pour répondre à ces questions, il faut définir un budget, la nature de l’investissement et les objectifs associés. Explications.

Toulouse est la 4ème ville de France

Chef-lieu de la région Occitanie, Toulouse, quatrième ville de France en nombre d’habitants, fait chaque année de nouveaux adeptes. Il faut dire que la ville rose est idéalement située, non loin du parc naturel régional du Haut-Languedoc, des plages de la Méditerranée et des sommets des Pyrénées.

Sur le plan de l’immobilier, Toulouse affiche des prix moyens à 3 274 €/m² pour un appartement et 3 511 €/m² pour une maison, au 1er avril 2020. Des chiffres qui prouvent le dynamisme de la pierre au sein de l’agglomération toulousaine, avec une hausse des prix de + 7,4% sur un an, + 30,3% sur 5 ans et + 51,1% sur 10 ans.

Les acquéreurs qui décident d’acheter pour habiter peuvent trouver une résidence principale dans le neuf comme dans l’ancien à des prix attractifs. Quant aux investisseurs qui préfèrent l’immobilier locatif, ils peuvent se tourner vers l’immobilier neuf et ainsi bénéficier de dispositifs tels que le Pinel, Toulouse étant située en zone B1 comme Bordeaux, Biarritz et Nantes.

Acheter dans l’immobilier neuf à Toulouse : pas de travaux et des frais de notaire en baisse

L’immobilier neuf présente de nombreux avantages. Tout d’abord, il permet de bénéficier de frais d’acquisition réduits, plus couramment appelés frais de notaire. Pour un achat dans le neuf sur Toulouse, ils sont compris entre 2 et 3 % du prix de vente du bien contre 7 à 8 % dans l’ancien.

L’immobilier neuf permet également de bénéficier des dernières normes de confort, de sécurité et de performance énergétique. En la matière, les appartements toulousains respectent les conditions imposées par la RT2012, la règlementation thermique en vigueur actuellement. Les appartements neufs à Toulouse sont donc moins énergivores, ce qui permet de réaliser chaque année plusieurs centaines d’euros d’économie.

Enfin, acheter une résidence principale ou investir dans l’immobilier locatif neuf à Toulouse permet dans la plupart des cas de bénéficier d’une place de parking dédiée, en extérieur ou au sein d’un parking sous-terrain. Un bonus appréciable pour tous les riverains ayant déjà été confrontés aux difficultés de stationnement au sein de la ville rose.

Acheter dans l’immobilier ancien à Toulouse : plus de cachet et l’avantage du centre-ville

Un achat immobilier à Toulouse peut également se faire dans l’immobilier ancien. Dans ce cas, l’investisseur dispose d’un large choix, tant en matière de situation géographique que de format de bien. Dans le centre et l’hyper-centre de Toulouse (www.appartement-neuf-toulouse.immo), il est en effet plus simple de trouver un studio, un T1, un T2 ou même un T3 ancien à vendre que dans le neuf, souvent freiné par le manque de terrains constructibles.

Contrairement au neuf, l’immobilier ancien demande souvent quelques travaux de décoration et de rénovation qui peuvent alourdir la facture. Mais cette contrainte peut être compensée par les prix, plus avantageux que dans le neuf.

Alors, immobilier neuf ou ancien à Toulouse ? tout dépend de vos objectifs. Notons pour finir que les primo-accédants et les ménages aux revenus modestes peuvent bénéficier du dispositif d’accession à prix maîtrisé à Toulouse, qui leur permet de devenir propriétaires d’un logement neuf au prix plafonné de 3 000€ /m². Enfin, quel que soit le type d’achat, neuf ou ancien, il faut prendre en compte les frais annexes comme la taxe foncière. Les acheteurs dans le neuf en sont toutefois exonérés pendant deux ans.