Le Règlement général sur la protection des données (RGPD) pour l’immobilier

protection des données

Depuis mai 2018, l’Union européenne a fait entrer en vigueur, dans les états membres, une nouvelle directive pour la protection des données des citoyens. Le règlement général pour la protection des données est un ensemble de règles encadrant la collecte et l’utilisation des données personnelles des utilisateurs par des organismes privés. Dans de nombreux domaines, et notamment dans l’immobilier, cette réglementation a eu un impact significatif. Mais concrètement, qu’est-ce que cela change pour les entreprises concernées ? On vous en dit un peu plus.

RGPD : définition et champ d’application

Le règlement général sur la protection des données est le nouveau texte de référence en ce qui concerne le règlement des données personnelles et leur protection. Promulgué en mai dernier, il s’articule autour de plusieurs dispositions qui offrent un contrôle accru de leurs données personnelles par les citoyens, et des contraintes supplémentaires pour les organismes privés et publics qui traitent ces mêmes données. Pour les citoyens :

  • un consentement explicite pour la collecte de données
  • le droit à l’effacement de ses data
  • le refus d’une décision prise uniquement par traitement automatisé
  • le droit à la portabilité de ses données personnelles

Pour les entreprises et établissements publics :

  • l’obligation d’informer ses clients en cas de fuite de données ou de piratage
  • la nomination d’un délégué à la protection des données
  • des sanctions financières pouvant aller jusqu’à 4% des bénéfices (annuels) d’une entreprise si elle ne respecte pas les dispositions précédentes

Il est donc primordial pour les entreprises privées utilisant les données utilisateurs comme base de travail, de se conformer scrupuleusement à ce nouveau règlement. Pour cela, il existe des outils intéressants comme dpms.eu/. Une solution complète (logiciel, audits, formations) pour être certain de respecter le label de la CNIL concernant la gestion des informations personnelles.

Que change le RGPD pour les sociétés immobilières ?

Les sociétés immobilières, pour qui, la connaissance du profil de leurs prospects et clients est indispensable, ont été parmi les premières à faire évoluer leurs pratiques. Pour ce type d’activité, le règlement général pour la protection des données a donc eu un impact très important. Pour le choix d’un locataire, par exemple, il n’est plus possible pour les agences, de se reposer uniquement sur le travail d’un algorithme. Mais ce n’est pas tout. Le travail de mise en conformité doit aussi s’accompagner d’une formation adéquate pour l’ensemble des salariés concernés et des prestataires. Sans oublier la désignation d’un délégué à la protection des données, la refonte du registre des traitements… Une tâche chronophage et complexe, qu’il semble plus judicieux de laisser à une entreprise extérieure spécialisée dans les logiciels RGPD.

Comment être en conformité ? Le logiciel RGPD

Le logiciel PRIVACIL-DPMS a pour rôle de faciliter la gestion des informations personnelles concernant les clients. Pour cela, il est constitué de différents modules de gestion permettant :

  • la tenue du registre des données
  • la gestion de la demande et des droits des clients (opposition, oubli, portabilité…)
  • l’analyse de l’ensemble des risques liés à l’administration des données acquises

De plus, ce logiciel s’accompagne d’un audit et de formations. Un plus lorsque l’essentiel de son activité se base sur le traitement des données personnelles de ses clients.