Qui peut réaliser une vente à réméré ?

Réaliser une vente à réméré

La vente à réméré est une transaction immobilière encore méconnue en France. Elle présente de nombreux avantages aussi bien pour l’acquéreur que pour le vendeur. Il s’agit d’une vente avec faculté d’achat. Dès que l’ancien propriétaire aura assaini sa situation financière, il pourra reprendre son bien. Comment ça marche ?

Le fonctionnement d’une vente à réméré

Le réméré immobilier s’adresse particulièrement aux propriétaires d’un bien immobilier bâti : local commercial, maison, entrepôt… C’est une technique de plus en plus prisée par les personnes ayant besoin d’argent rapidement, en difficulté financière ou en redressement judiciaire. Elle permet d’échapper à la saisie judiciaire et aux ventes aux enchères. Cette solution est le dernier recours de ceux qui ne peuvent contracter un crédit bancaire pour cause de surendettement ou fichage bancaire. Il s’agit donc d’une bonne alternative au prêt hypothécaire.

La vente à réméré peut être réalisée par une personne physique ou morale. C’est un contrat de vente assez particulier. Pendant une durée déterminée (60 mois au maximum), le vendeur transfère la propriété de son bien à un investisseur. Dès qu’il aura réuni tout l’argent nécessaire, il pourra récupérer sa maison. On parle alors de vente avec faculté de rachat. Le prix d’achat est détaillé dans le contrat. Mais d’autres frais comme les réparations effectuées peuvent être ajoutées. S’il ne lève pas l’option de rachat dans les délais prévus, il perdra totalement son bien.

Attention ! Le montage du dossier est encadré par la loi et l’acte doit être signé devant le notaire. Et puisque la mise en place est assez délicate, il est fortement recommandé de recourir à un organisme de vente a réméré pour concrétiser votre projet.

Les avantages de la vente à réméré pour le vendeur et l’investisseur

La vente à réméré est à la fois profitable pour le vendeur que pour l’acheteur. En effet, cette option permet d’obtenir une liquidité en un temps record sans passer par les établissements de crédit. Le propriétaire peut donc rembourser ses dettes tout en gardant la jouissance des lieux sans hypothequer sa maison. En fait, il peut continuer d’occuper sa maison grâce au contrat d’occupation précaire. En contrepartie, il devra payer une indemnité d’occupation mensuelle dont le montant est prédéfini dans le contrat. Ainsi, la procédure est très discrète. De plus, il peut à tout moment récupérer son bien immobilier.

Pour l’acheteur, il aura acquis un bien immobilier à un prix très attractif. En moyenne, la maison est vendue avec une décote entre 30 à 50 %. Ce qui est un atout indéniable. De plus, l’investissement est de courte durée et garantie. Il offre également une rentabilité plutôt intéressante, pouvant aller jusqu’à 8 % par an grâce aux indemnités d’occupation versées par l’ancien propriétaire. Et surtout, la fiscalité est plus avantageuse par rapport à l’achat d’un logement. Il faut cependant noter que la vente à réméré n’est rentable que si le vendeur rachète la résidence plus tard. Dans le cas contraire, mieux vaut se tourner vers la procédure classique pour vendre le bien à sa valeur réelle.

Les solutions pour trouver un acquéreur rapidement

Pour déterminer si vous êtes éligible ou pas, n’hésitez pas à faire une simulation de portage immobilier. Vous trouverez des outils de simulation en ligne, sur de nombreux sites spécialisés. Vous recevrez une réponse dans les meilleurs délais. Néanmoins, trouver un acheteur en réméré ne sera pas une mince affaire. Pour vous accompagner étape par étape, faites appel à un organisme de vente a remere. Il sera à vos côtés pour vous guider et faire valoir vos droits. Le recours à ses services vous garantira également une transaction sécurisée qui se déroulera dans les meilleures conditions possibles. Toutefois, vérifiez le sérieux et l’expertise du professionnel. L’intermédiaire doit être titulaire d’une carte de transaction immobilière et justifier d’une assurance de responsabilité civile professionnelle.