Tout savoir sur les avantages de la SCI

immobilier

Investir dans la pierre est, depuis toujours, l’investissement le plus attractif et le plus sûr. Cependant, lorsque l’on possède déjà un crédit immobilier, il n’est pas toujours envisageable d’acquérir seul d’autres biens. Dans ce cas, il est tout à fait possible de créer une SCI, c’est-à-dire une société civile immobilière. Cette structure permet d’investir à plusieurs dans un bien immobilier, dans le but d’en tirer profit. Découvrez les spécificités de cette société, ainsi que ses nombreux avantages.

Créer une SCI : quelles sont les spécificités de cette société ?

immobilierLa SCI est une société classique, nécessitant au minimum 2 personnes physiques ou morales : les associés et le(s) gérant(s), désigné(s) et révoqué(s) par les associés. La création d’une telle structure, à l’instar de n’importe quelle entreprise, nécessite de rédiger des statuts. Ce document mentionne l’apport de chaque associé, le siège social de la société, son capital, son fonctionnement, etc.

Pour créer une SCI, il est donc nécessaire de passer par un avocat spécialisé dans le droit des affaires : celui-ci vous accompagne dans la rédaction des statuts. En outre, il faudra envisager une dépense minimum de 1 500 € pour leur publication.

Comme nous l’avons dit précédemment, créer une SCI permet d’acquérir un bien immobilier à plusieurs. L’objectif de cette société est de tirer profit des loyers générés par la location dudit bien. En revanche, toute activité commerciale est strictement interdite. En d’autres termes, il n’est pas possible de créer une SCI pour acheter des logements et les revendre après travaux de rénovation.

Bon à savoir : la réglementation de la SCI permet néanmoins aux associés d’investir dans un terrain, dans le but d’y construire un bien immobilier pour le revendre.

Les avantages de la société civile immobilière

Créer une SCI offre des avantages considérables aux associés et aux gérants. Naturellement, il s’agit de la solution la plus appropriée, pour investir à plusieurs dans la pierre et mutualiser les charges. En outre, cette structure possède effectivement une fiscalité attractive et offre une protection efficace du patrimoine. Alors, pourquoi créer une SCI ? C’est ce que nous vous proposons de découvrir.

La société civile immobilière protège le patrimoine des associés

La création d’une société civile immobilière limite la responsabilité des associés. En effet, cette dernière est proportionnelle au montant de l’apport de chacun. En outre, les créanciers de la société ne sont pas en mesure de se retourner contre les associés, à moins qu’une action infructueuse contre la SCI ait été intentée. De ce fait, chaque membre de la société civile immobilière est en mesure d’investir dans la pierre, sans risquer son patrimoine personnel. Le site 123immo.info consacre de nombreux articles à la gestion du patrimoine immobilier.

La SCI, idéale pour les chefs d’entreprise

En créant une SCI, les chefs d’entreprise sont en mesure d’investir dans les biens nécessaires à l’activité de leur propre société. Dans ce cas, il devient possible de déduire les charges locatives, tout en percevant les loyers qui permettent de financer les locaux professionnels. En outre, cette solution permet de protéger les biens immobiliers de l’entreprise. En effet, grâce à la SCI, les créanciers ne seront pas en mesure de réclamer son patrimoine immobilier. Comme nous allons le voir un peu plus tard, créer une SCI facilite la transmission du patrimoine et simplifie les démarches, au moment de la cession de l’immeuble par son propriétaire.

La société civile immobilière possède une fiscalité attractive

Par principe, la société civile immobilière relève de l’impôt sur le revenu. Dans ce cas, les loyers perçus par les associés doivent être déclarés dans les revenus fonciers. Cependant, il est également possible d’opter pour l’option irrévocable et relever de l’imposition sur les sociétés. Cette flexibilité est très intéressante pour les associés, qui peuvent alors optimiser leur montage selon leurs besoins. Par exemple, en choisissant l’impôt sur les sociétés, il devient possible de déduire certaines charges de la SCI.

Dans tous les cas, il est essentiel de comparer ces deux solutions, de sorte à choisir la plus avantageuse. Cet article peut vous donner quelques pistes de réflexion.

La SCI, pour simplifier la gestion et la transmission du patrimoine

Comme nous l’avons déjà mentionné, créer une SCI permet d’envisager de multiples montages. Aussi, la création d’une société civile immobilière familiale offre de nombreux avantages, en matière de gestion et de transmission de patrimoine. Cette méthode d’acquisition permet effectivement d’organiser simplement le processus d’indivision entre les héritiers d’un associé défunt. En outre, la transmission des biens immobiliers détenus par la famille s’avère plus facile et surtout, moins onéreuse qu’une transmission classique, sans SCI.

La cession de l’immeuble facilitée par la SCI

Lorsque le dirigeant et les associés de la SCI souhaiteront se séparer d’un immeuble en leur possession, ce sont les parts sociales qui seront cédées, et non le bien immobilier concerné. En d’autres termes, il n’est pas nécessaire de faire intervenir un notaire, ce qui simplifie grandement les démarches.