Projet immobilier : que faut-il savoir avant de se lancer ?

Un projet immobilier nécessite du temps, de la détermination, du travail et un financement. Il est hasardeux, voire utopique, d’espérer prospérer dans ce type de projet sans disposer de certaines informations et sans une bonne préparation.

Définir clairement son projet et sa cible

La réussite d’un projet immobilier est rarement le fruit du hasard. Elle résulte d’une bonne préparation et d’une bonne réalisation. Étant donné, qu’il dure généralement plusieurs années, vous devez prendre le temps de bien définir le projet lui-même, ses objectifs et sa cible. Selon ceux-ci, vous pouvez avoir besoin d’obtenir un crédit immobilier plus ou moins important, pour la phase d’exécution.

Pour trouver le projet qu’il vous faut, demandez-vous ce qui vous intéresse vraiment. Êtes-vous en quête d’un actif immobilier ancien que vous allez pouvoir rénover et louer ? Souhaitez-vous acquérir un bien à l’état neuf pour le mettre en location ? Ou préférez-vous simplement acquérir un actif, le valoriser pour le revendre ?

Le premier paramètre que vous devez garder en tête est qu’il existe plusieurs types de projets immobiliers. La stratégie à adopter peut varier de manière significative en fonction de votre choix.

Un projet d’investissement locatif suit des règles dictées par le marché locatif. Par exemple, si vous envisagez de le louer à des étudiants, vous devez penser à acheter un bien qui soit à proximité de l’université. Si vous désirez acquérir un bien que vous pourrez rénover, vous devez porter une attention particulière sur les prix des biens immobiliers dans le secteur. Il vous revient également d’évaluer le coût d’une rénovation.

Prenez le temps d’analyser chaque détail de votre projet afin de savoir exactement où il vous mène. Connaitre sa cible est primordial, puisque c’est elle qui doit utiliser le bien immobilier. Pour être utile, votre projet doit répondre le plus possible à ses besoins.

Mener une analyse minutieuse sur l’état du marché locatif local

Il est primordial de prendre la peine d’analyser le marché locatif de la zone dans laquelle vous souhaitez acheter votre bien. Pour choisir l’emplacement idéal, vous devez comparer les différentes possibilités qui s’offrent à vous et opter pour celle qui est susceptible d’attirer le plus grand nombre de locataires. Plus votre actif immobilier est bien situé, meilleure est la rentabilité de votre projet. Un tel emplacement est un atout pour la négociation du financement.

Si vous voulez percevoir des loyers importants, privilégiez les grandes villes. Elles sont incontestablement plus attrayantes pour les locataires, puisqu’elles offrent entre autres :

  • Une proximité avec les divers moyens de transport ;
  • Un bon ensoleillement ;
  • Une proximité avec les grands commerces ;
  • Une disponibilité importante de parking ;
  • Une proximité avec les écoles et les universités ;
  • Une présence d’espaces de divertissement et de détente.

L’analyse de ces paramètres vous permet d’identifier la ou les zones géographiques propices pour votre projet. Sachez que pour obtenir plus de profit, vous devez vous tourner vers les secteurs où l’offre immobilière est nettement en dessous de la demande. Le taux d’occupation de votre logement sera certainement élevé.

En outre, mieux vaut être prévoyant et envisager la revente du bien. Pensez à acheter un actif immobilier susceptible de prendre de la valeur pendant les 10 ou 15 prochaines années. Au moment de la revente, ce type de logement trouve aisément preneur.

Un point tout aussi important pour trouver la perle rare est de vous rendre plusieurs fois sur le terrain, pour vous rassurer qu’il n’y a aucun détail qui vous a échappé.

Déterminer son budget et sa source de financement

Vous devez faire le point des moyens dont vous disposez déjà à votre niveau. Étant donné que les projets immobiliers nécessitent souvent des sommes colossales, il est fort probable que vous ayez besoin de recourir à prêt immobilier. La plupart des experts recommandent même de solliciter un prêt même si le montant de votre épargne est suffisant pour financer le projet dans son intégralité.

Beaucoup d’investisseurs ont recours à une méthode d’une efficacité avérée pour constituer un capital : l’effet levier. Cette méthode permet de réunir le capital nécessaire pour le projet, en sollicitant les fonds provenant d’établissements financiers comme les banques. Dans la pratique, vous devez subdiviser et exploiter vos fonds propres, pour obtenir des prêts auprès de plusieurs établissements financiers à un taux de crédit raisonnable. De cette manière, votre rendement sur investissement devient beaucoup plus important.

L’effet levier vous permet de financer votre projet immobilier, avec ou sans fonds propres. En plus de maitriser vos capacités réelles de financement, il vous suffit de trouver la bonne approche pour convaincre les institutions financières. Pour y parvenir, n’hésitez pas à :

  • Réaliser une étude approfondie réaliste sur le marché immobilier dans le secteur où se situe le bien que vous souhaitez acquérir ;
  • À montrer à votre banquier la pertinence de votre projet ;
  • À faire ressortir la rentabilité potentielle de votre projet.
Est-il encore judicieux d’investir en loi Pinel ?
Investissement immobilier : Où investir en 2022 ?